Activités et culture

Activités et culture

Puvirnituq

PUVIRNITUQ signifie « putréfié ». C'est à cet endroit qu'un village complet d'Inuits succomba à la famine un hiver; il n'y eut aucun survivant pour raconter l'événement. Le printemps suivant, les igloos fondirent, et on retrouva les corps, dont se dégageaient une forte odeur de pourriture. Alors on appela cet endroit Puvirnituq pour commémorer l'événement, encore que le nom ne soit pas très adéquat pour un village.

Les premiers Qallunaat n'arrivèrent à Puvirnituq qu'en 1952. C'est vers cette époque que les Inuits commencèrent à vivre dans des maisons. Les matériaux de construction continuent d'y arriver chaque année.

La région de Puvirnituq est plane, la marée y est faible et les courants inexistants, si bien qu'on n'y récolte pas les moules, palourdes ou autres délices de la mer. Comme il n'y a pas de collines, les eaux côtières sont peu profondes et ceux qui ne connaissent pas la région hésitent à naviguer en mer. Mais, certains bateaux partent tout de même. Des signaux lumineux les guident, de sorte qu'ils peuvent regagner le village sans l'aide de guides inuits. Johnny Pov était l'un de ces guides; il est mort le 14 décembre 1978.

Les Puvirniturmiut (habitants de Puvirnituq) parlent leur langue traditionnelle. Très peu d'entre eux parlent l'anglais, mais certains étudient le français. La population inuite de Puvirnituq atteint près de 1 418 personnes. Le village compte deux églises, l'une anglicane et l'autre catholique, mais il n'y a pas de prêtre en ce moment. Il y a aussi un hôpital où travaillent trois ou quatre docteurs et une centaine d'employés, inuits et non-inuits. Le personnel comprend aussi six sages-femmes d'expérience; bien des femmes de la région de la baie d'Hudson se rendent à Puvirnituq pour donner naissance à leur bébé.

On trouve à Puvirnituq deux magasins, la coopérative et le Northern, qui ont remplacé la Compagnie de la Baie d'Hudson. Nous avons aussi un musée, où sont exposés les outils traditionnels de nos ancêtres. Il a été inauguré le 31 août 1978 par le ministre des Affaires autochtones de l'époque, Camille Laurin, alors que le Parti Québécois était au pouvoir. On planifie le projet d'un centre culturel et d'un musée.

Les habitants de Puvirnituq ont refusé de signer la Convention de la Baie James et du Nord québécois. En 1975, d'autres Inuits se sont précipités à Québec pour conclure cet accord, qui ne fut pas signé sur le territoire du Nunavik.

Voici les raisons pourquoi les Puvirniturmiut ont dit non: ils ne veulent renoncer ni à leurs valeurs ni à leurs terres ancestrales, et ils s'opposent à ce que leur territoire soit utilisé comme lieu de recherche par des gens d'une autre culture. En outre, les Inuits chassent et récoltent leur nourriture sur un territoire terrestre et marin très étendu.

Aujourd'hui, les Inuits s'entendent mieux entre eux et travaillent de concert à la mise en valeur du Nunavik; mais au temps de la Convention, en 1975, de violentes batailles verbales firent rage.

Les Puvirniturmiut possèdent aussi des attelages de chiens et plusieurs d'entre eux s'en servent encore. Les Inuits du Nunavik sont heureux sur leur territoire sans arbres, car ils sont libres d'aller chasser où bon leur semble. Ils refusent que leur région soit détruite par le développement, surtout pour l'aménagement de barrages hydroélectriques.

Territoire

La municipalité de village nordique de Puvirnituq, dont le nom est également orthographié Povungnituk, est située à l'est de la baie d'Hudson, à environ 540 kilomètres au nord de Kuujjuarapik, sur la rive nord de la baie Povungnituk et la rive droite de la rivière du même nom. Le territoire de cette communauté, des terres de catégorie 1, a une superficie de 626,57 km2. La superficie du territoire et les droits qui s'y rattachent sont délimités par le régime des terres issu de la Convention de la Baie James et du Nord québécois.

On se rend à Puvirnituq par avion.

Description

L'occupation humaine de l'emplacement actuel de la communauté Puvirnituq pourrait remonter à 800 ans, selon les recherches archéologiques. Un camp saisonnier y a déjà été identifié qui aurait porté le nom de Tupirvialuk. Pour ce qui est de la période historique, on note l'établissement de postes de traite, à une trentaine de kilomètres au sud du village actuel, au début du vingtième siècle par Revillon Frères d'abord et la Compagnie de la Baie d'Hudson ensuite. En 1952, cette dernière emménage sur le site du village moderne, lequel est constitué en municipalité de village nordique sous l'appellation de Povungnituk. en 1989. La plupart des autres communautés du Nunavik, nom du territoire des Inuit du Québec, sont devenues villages nordiques en 1980. Les Puvirniturmiut, c'est ainsi qu'on appelle les habitants de Puvirnituq, refusaient pour leur part de signer la Convention de la Baie James et du Nord québécois.

Traditionnellement, la communauté actuelle de Puvirnituq serait le nouveau lieu de résidence, à partir des années 1950, du même groupe d'Inuits qui établissaient auparavant leur camp d'été à Akulivik et leur camp d'hiver dans l'île Smith. La relocalisation aurait été entraînée par la fermeture du poste de traite de la Compagnie de la Baie d'Hudson à Akulivik en faveur d'un nouvel établissement à Puvirnituq. Le nom de cette communauté signifie, en inuktitut, " ça sent la viande pourrie ".

Administration

L'administration locale est assurée par le conseil municipal du Village nordique de Puvirnituq. Le conseil municipal du Village nordique de Puvirnituq fait partie de l'Administration régionale Kativik.

Économie

Les activités traditionnelles pratiquées par les Puvirniturmiut comprennent la chasse au phoque, aux oiseaux migrateurs et à la perdrix ainsi que la pêche.

La coopérative locale est active dans les secteurs suivants : la vente au détail, la sculpture, l'artisanat, la gravure, la mise en marché des fourrures, la distribution des produits pétroliers, le tourisme, la restauration et la finance.

Services

La Fédération des coopératives du Nouveau-Québec administre l'Hôtel de Puvirnituq. On y propose différents forfaits d'intérêt touristique.

Puvirnituq a une radio communautaire, Puvirnituq Tusautinga, au 99,9 MHz

Pour un complément d'informations: www.nvpuvirnituq.ca