Organisation

Organisation

Organisation

Le Centre de Santé Inuulitsivik couvre actuellement sept communautés situées au nord du 55e parallèle. Non seulement ces localités sont éloignées des grands centres, mais aussi le sont-elles les unes des autres. Cet isolement est marqué par le fait que le principal lien pratique avec l'extérieur est aérien. La compagnie Air Inuit dispense le service aérien sur la côte de la Baie d'Hudson à partir de Montréal.

Le climat se traduit par de vraies conditions nordiques : les journées d'été atteignant rarement 20º C, celles d'hiver pouvant descendre jusqu'à moins 40º C, et en général l'hiver impose ses rigueurs de novembre à mai. Bien sûr, l'étendue de la côte explique les grands écarts de température qu'il y a parfois entre les communautés. À titre d'exemple, il est difficile de comparer le climat de Kuujjuaraapik à celui d'Ivujivik puisque la distance qui les sépare est presque la même que celle entre Montréal et Radisson.

L'hôpital de Puvirnituq compte 25 lits et offre des services cliniques et de prévention, de chirurgie mineure, de dentisterie, des soins de longue durée et de courte durée et des soins en périnatalité. Côté santé, nos services sont reliés avec un département des services aux patients à Montréal (Module du Nord Québécois).

La philosophie

L'objectif principal du Centre de Santé Inuulitsivik est d'offrir des soins de santé de qualité par l'entremise d'une démarche promotionnelle sur la santé adaptée au niveau de la communauté. L'objectif principal de cette démarche est de sensibiliser la population sur la santé et la réalisation de cet objectif est la responsabilité primaire des gens eux-mêmes. Cette responsabilité comporte aussi de participer au choix de leurs propres travailleurs sociaux, ainsi que de déterminer les priorités des programmes. Si bien que le Centre de santé doit adapter ses programmes, ses politiques et procédures en conformité avec les attentes de la Communauté. Inuulitsivik reconnaît l'importance de l'éducation qui a un impact direct sur l'état de la santé et considère que le partage de connaissances, du savoir est des aptitudes est primordial à l'avancement des programmes de santé et des services sociaux.

Le perfectionnement et la formation en cours d'emploi sont des éléments essentiels et opportuns pour se tailler une place au sein de l'organisation et adapter les services. La coopération et les échanges sont requis non seulement entre les professionnels de la santé, mais aussi entre eux et les intervenants locaux.

Les administrateurs et professionnels assument donc un rôle important de développement de programmes d'éducation communautaires, ainsi que des services dispensés, en respectant la culture et les valeurs traditionnelles. La formation de travailleurs locaux de la santé est la pierre angulaire de l'entreprise et le succès de ce cheminement constitue le but ultime.

Dans cette recherche de développement et de maintien de services de qualité malgré l'absence de personnel hautement spécialisé, Inuulitsivik tentera de créer des liens avec d'autres centres qui permettront d'utiliser au maximum les ressources locales.

L'application de cette philosophie pour réaliser les objectifs spécifiques et globaux est considérée comme d'importance majeure et favorisera inévitablement l'état de la santé dans les communautés de la Baie d'Hudson.

La Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik, créée en 1978 (Convention de la Baie James et du Nord québécois), assure la coordination et l'administration des services. Les Centres hospitaliers (CH-CSS) de l'Ungava à Kuujjuak et de l'Hudson (Inuulitsivik) à Puvirnituq offrent des services de santé dans toutes les communautés du Nunavik. Des CLSC (dispensaires) sont les points de service où une équipe multidisciplinaire (personnel infirmier, nunalini aaniasiurtiapitt, travailleurs communautaires) assure les services de première ligne. Pour des soins plus spécialisés, les patients sont dirigés soit vers les centres hospitaliers régionaux ou vers Montréal par transport aérien (Hôpital général de Montréal pour enfants, Hôpital général de Montréal, Montréal Chest, Royal Victoria, Institut de neurologie de Montréal, Institut de réadaptation, etc.).

Des comités locaux de santé existent dans toutes les communautés. Formés de représentants élus par la population, ces derniers sont le lien entre la population et les services des CLSC.